Accueil > Actualités > Paroles de signatair...

Mardi 3 avril 2018 - 10:11 | Par Conseil Permanent des Écrivains

Paroles de signataires, suite

Retrouvez de nouvelles paroles de signataires de la pétition « pas d’auteurs, pas de livre ».

Parole de signataires, auteurs en colère

 

Marjolaine Cinelu :

Pas de livres pas de réflexion pas de pensée bref une population d'idiots

 

Conchita Martinez :

Je suis lectrice et je trouve normal que tous ces auteurs qui nous font rêver, haleter, réfléchir, et, bouscule nos consciences parfois, puissent vivre de leur métier d'écrivain.

 

Nancy Sulmont-A. :

Solidaire

 

Caroline Laffon :

... parce que je pensais que ma vie serait plus douce avec une compensation due à la hausse de la CSG !

 

Marc Dubouchet :

Parce que sans auteurs, pas de livres. Et sans livres, pas de mémoire pour la société.

 

Francoise Crepey :

Artiste, la société a besoin de toi !

 

Kevin Jarrot :

Je suis sensible à cette cause et préfèrerais toujours un bon bouquin à une interface dématérialisée !

 

Ronan Le Breton :

Auteur précaire, solitaire et solidaire.

 

Raphaele Frier :

Mon travail, c'est l'écriture et je veux pouvoir vivre de mon travail !

 

Nathalie Le Gendre :

À l’heure où la création est portée en étendard national, où la lecture et l’éducation artistique et culturelle sont des priorités politiques, comment le Gouvernement peut-il laisser les auteurs du livre dans une situation d'extrême gravité, sans que nos spécificités et celles du monde du livre soient prises en considération ?

 

Nicolas Pénel :

Il faut lutter contre la paupérisation des auteurs... pas l’accentuer !

 

Marc Nanquette :

aux arts -citoyens, et citoyennes .....

 

Sophie Bassouls :

Solidaire absolument des auteurs de livres et d''images.

 

Elvire Murail :

Winston Churchill à qui on demandait de couper dans le budget du ministère de la Culture pour alimenter le budget de la guerre avait répondu :Mais alors pourquoi nous battons-nous ?

 

Marie-Ange Le Rochais :

Auteure et illustratrice depuis 25 ans je n'ai jamais vu une tel déshérence !

 

Marjolaine Cinelu :

Pas de livres pas de réflexion pas de pensée bref une population d'idiots